Semuc Champey

Le 17, je quitte l’île de Flores pour la réserve naturelle de Semuc Champey.

Pour cela, des vans collectifs partent de Flores à 8h00 et arrivent à Semuc vers 17h00, soit 9h pour faire 250 km et oui, nous sommes au Guatemala où les autoroutes n’existe pas.

En réalité, d’hôtel à hôtel, je mets 12h car à 2h de l’arrivée, la route est fermée cause travaux et on doit patienter 2h pour son ouverture. Comme je voyage avec 4 américains, un couple de Suisse francophone, notre chauffeur fait un arrêt dans un Mc Donald, croyant probablement nous faire plaisir enfin surtout aux Américains. Une fois reparti, de nouveau arrêt de 30mn à 12 km de la ville de Lanquin, notre terminus, encore en cause des travaux sur la route.

Arrivée à Lanquin, il reste 11km pour rejoindre mon hôtel situé à l’entrée de la reserve. Un camion baché viens me chercher et nous enpruntons un chemin de terre à la vitesse faramineuse de 5km/h donc voilà pourquoi le trajet à duré 12h.

Je loge à l’hôtel El Portal de Champey, nichée au milieu de la réserve.

Coût de la chambre 100Q la nuit, petit dej 40Q & repas entre 50 et 70Q

Les avantages :

  • Situé dans la reserve, ce qui évite les 12km de chemin de terre et les frais pour s’y rendre
  • Calme et cadre magnifique car en pleine nature
  • Piscine et accès à la rivière pour se baigner

Les inconvénients :

  • Pas de wifi mais réseau 4G fonctionne donc prévoir carte SIM locale
  • Douche commune froide
  • Electricité de 12 à 14h & de 18 à 22h, la chambre est tout de même équipée d’une lampe sur pile afin de pouvoir l’éclairer
  • Isolé de tout, restos, bars, commerces …, l’hôtel dispose d’un restaurant aux prix relativements corrects mais avec un choix assez limité de plats

Dans la langue Q’eqchi, Semuc Champey signifie « où se cache la rivière» , car à une extrémité, on peux voir comment la puissante rivière Cahabón pénètre dans une caverne calcaire. Semuc Champey est un site touristique importante pour la région. Il est situé dans une vallée aux pentes raides avec une grande variété de flore. Il forme, comme une sorte de pont naturel , environ 300 mètres de long dans lesquels se trouvent des lagunes de un à quatre mètres de profondeur. En dessous, coule la rivière Cahabón et à la fin de son voyage, l’eau des lagunes tombe en formant une cascade de 40 mètres de haut.

A une centaine de métres de l’entrée, sur la gauche, il y un chemin qui permet d’accéder au mirador. Assez sportif, 500 mètres de grimpette, faite d’escaliers en bois et de marches en pierre parfois glissantes.

L’effort est recompensé par la vue.

Prix d’entrée de la réserve : 50Q (ne pas oublier son maillot de bain, baignade autorisée)

1 commentaire

Répondre à Thierry Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s